Logo transparent

Le Chenin Blanc

Comprendre le chenin en 1 minute

Originaire de la région d’Anjou le chenin blanc est à la Vallée de la Loire ce que la troisième mi-temps est au rugby : une évidence.

Ses spécificités permettent d’élaborer des vins secs mais aussi des vins doux comme les côteaux du Layon ainsi que des effervescents comme les crémants de Loire. Ce qui fait du chenin un véritable couteau suisse de la viticulture.

Jeunes, les chenins s'ouvriront sur des arômes d’agrumes et de poire. En vieillissant, ils évolueront vers des notes de noisettes, de cumin ou encore de réglisse. Ainsi, selon vos goûts et vos envies, vous pourrez les boire jeunes (donc "sur le fruit" comme on dit dans le jargon) ou les oublier quelques années en cave.

Petite histoire du Chenin : l’Anjou, Saint Thomas Bohier et Chenonceau

Le chenin blanc est un cépage blanc originaire de la région d’Anjou, ce qui lui a d’ailleurs valu la belle dénomination de plant d’Anjou, dont on trouve les premières traces au début du Xème siècle.

Puis au XVème siècle il y eu un premier tournant : vint au monde un certain Thomas Bohier qui fît construire le château de Chenonceau et planter des vignes de plant d’Anjou autour. Le Chenin était désormais en Anjou et en Touraine.

Son expansion le vit aller jusqu’au Monastère de Montchenin qui lui donna finalement son nom de chenin blanc.

Il est aujourd’hui la véritable Re-Sta des cépages blancs dans la Vallée de la Loire car, à quelques exceptions près, vin blanc de Loire = chenin.

Une expansion plus rapide qu’une accélération de Pistorius.

Enfin, difficile de parler de chenin sans mentionner le pays des vuvuzelas. L’Afrique du Sud détient à elle seule 50% de la production mondiale de Ch’nin.

Particularité du chenin blanc

Sa culture est rendue compliquée par le fait qu’il bourgeonne très tôt, vers mars / avril, et il est donc soumis aux gelées de printemps. Casse-tête de vignerons mais joie d'oenotouriste puisque les vignes sont magnifiques dans la Vallée de la Loire dès le mois d’avril.

À vélo, à pieds, en 2 chevaux, avec votre inspecteur des impôts : allez visiter les vignobles de Loire au printemps !

Le chenin, comment goûte-t-il ?

Ce qu’on peut vous dire à ce stade de la compétition c’est que le Chenin est tout simplement délicieux. Beaucoup de vins blancs de la Vallée de la Loire sont inouïs, à des prix très abordables, pour qui sait à quelles portes frapper.

Jeune, il s'ouvrira sur des arômes d’agrumes et de poire. En vieillissant il se rapprochera de la crème, du réglisse et des épices.

Les chenins présentent souvent une belle acidité qui s’explique notamment par le climat des régions ligériennes. Moins de soleil, moins de chaleur = moins d’alcool et plus d’acidité.

Les appellations les plus réputées

En Sec, les AOP les plus réputées sont celles de Saumur, Vouvray, Chinon et la magnifique appellation Savennières. Appellation tellement "solide" qu'elle compte 3 AOP en son sein : Savennières, Savennières-Roches-aux-Moines et La Coulée-de-Serrant (qui est en monopole).

En effervescent vous devriez trouver votre bonheur entre les crémants de Loire et autres vins d'AOP Saumur et Vouvray.

Mais comme nous le disions plus haut, le ch'nin est un véritable couteau-suisse de la viticulture et on le retrouvera ainsi en vins moelleux/liquoreux avec des grandes appellations consacrées uniquement à ce style de vins comme avec Bonnezeaux, Quart de Chaume ou les Coteaux du Layon. Mais on ne fera pas l'insulte d'oublier Vouvray qui avec des domaines comme Huet compte parmi les cuvées de moelleux les plus racées du vignoble français.

Le Chenin, où et à quel prix ?

En Anjou on le retrouve partout, il faut compter une dizaine d'euros pour une belle quille. On trouve des pépites à moins de 20€ comme la cuvée Rogeries du domaine Richou.

Rejoignez le Club 75cl

Chaque vendredi, un concept œnologique et un bon plan pour vous constituer une cave.

Déjà 8361 membres !