Logo transparent

Un verre, un grand, un vrai ! - 4 Piliers

Le classement des verres à vins

Pour des raisons chimiques et moléculaires qu'on aurait adoré vous compter ici si la vie ne nous avait pas fait retripler notre Première S, la forme et la taille du verre dans le quel vous dégustez le vin influe directement sur les perceptions aromatiques que vous avez en bouche.

En gros, c’est une question de rapport surface/volume de vin (voilà le genre de raccourcis que Monsieur Lebel, notre prof de physique chimie, goûtait très peu).

M'enfin. Voici un classement des verres dans lesquels boire ou ne pas boire du vin. Et à l'instar de Monsieur Lebel nous allons vous les présenter du meilleur au moins bon verre.

Le verre Inao

Emilie Peynaud, qui fait référence dans le petit monde de la dégustation, a écrit que c'était le meilleur verre. Personnellement je les trouve trop petits et trop étriqués. Et s'ils sont sûrement très adaptés à une dégustation professionnelle je trouve qu'il nous prive du plaisir que peut procurer une dégustation de vin dans un verre gargantuesque.

Les petits ballons

On les trouve le plus souvent sur les comptoirs de PMU ou dans des apparts AirB'nB. Mais le volume du verre est trop petit, empêchant le vin de s'aérer correctement. Et l'ouverture du verre fait que l'on respire également l'air extérieur.

Les verres à cantine duralex

A part pour le plaisir de rajeunir quand le verre est vide (soit l'effet inverse de ce que nous recherchions à la cantine) ces verres sont à proscrire. Pas de pied, donc une obligation de tenir le verre par la calice ce qui réchauffe le vin. Et un contenu trop faible ce qui implique là encore un manque d'aération.

Les verres en plastique

Ceux là sont réservés pour le pot de départ du collègue que l'on aime le moins

Le Top ?

C’est ce genre de verre. Alors, sans rentrer dans le détail verre Bordeaux ou Bourgogne, forme ronde ou plus angulaire. Mais l’idée est d’avoir un verre un peu plus évasé au niveau de la coupe que du buvant, avec une dizaine de centimètres entre le haut du pied et le bord, et que le verre soit suffisamment mince. On déguste mieux avec une fine paroi qu’une épaisse qui se ressentira trop au niveau des lèvres.

Faut-il remplir un verre à vin ?

Pour ce qui est des doses on évoque souvent un tiers du verre mais je trouve que cela fait un brin trop volumineux. Un quart du verre me semble idéal.

Cela permet de laisser le vin s'aérer et de ne pas se faire une moustache vinicole en buvant.

Comment faut-il tenir son verre ?

Ah oui et si un verre a un pied et qu’il doit être tenu par celui-ci, ce n’est pas uniquement pour reconnaître les vrais connaisseurs des non-initiés, mais pour éviter de réchauffer votre vin trop rapidement. Okay, tenir son verre façon calice tel un seigneur médiéval de Game of Thrones ça en jette. Mais avec une température corporelle de 37.5 en moyenne, votre vin blanc qui doit être bu à 8° va vite être ruiné par la chaleur de votre paume.

D’ailleurs en parlant de pose iconoclaste, parlons champagne. Je sais qu'avoir un tel verre et le tenir ainsi façon Gatsby le magnifique, ça fait très « ô trop la classe on se croirait dans un mariage de portugais ». Mais oubliez, c’est ca-ta-stro-phique ! Ne serait-ce qu’en termes d’ouverture. Pareil pour la fameuse coupe de champagne. Plate et trop largement ouverte elle mettra surtout en valeur l’effervescence et le gaz, et non les arômes. Utilisez les mêmes verres que je vous ai conseillé pour les vins tranquilles, et vous verrez, tout se passera très bien.

Le tips au resto

Pour les déjeuners arrosés dans lesquels vous risquez de voir passer un collègue, patron ou voisin médisant voilà un tips intéressant. Prenez l'habitude de toujours demander au serveur, dès votre arrivée, de placer sur votre table une bouteille d'eau au trois quart vide. Et mettez là bien en évidence.


Rejoignez le Club 75cl

Chaque vendredi, un concept œnologique et un bon plan pour vous constituer une cave.

Déjà 8361 membres !