Logo transparent

Les cépages (l'approche à l'anglaise)

Un cépage c’est tout simplement la variété de raisins que vous allez utiliser pour faire du vin. Pour les pommes vous avez la gala, la reinette, la granny, etc. Et bien pour le raisin c’est pareil. Vous avez d’ailleurs peut-être déjà entendu parler de pinot noir, de merlot, de syrah, de grenache ou encore de cabernet sauvignon. Et bien évidemment, chaque cépage va avoir ses propres spécificités. Ils n’auront pas la même couleur, la même taille, les mêmes arômes ou encore la même capacité à vieillir en cave. Voilà, c’est tout simplement ça un cépage. Terminé bonsoir.

Apprendre le vin par le cépage : le modèle anglo-saxon

Bon plus sérieusement, si je vous parle de cépages c’est surtout pour vous expliquer que si vous voulez vous initier à la dégustation vous seriez bien inspirés de débuter par l'approche cépage.

D’ailleurs cette méthode de dégustation de vins via les cépages est historiquement une approche très anglo-saxonne. Si vous passez le WSET (une sorte de TOEFL du vin, ça fait beaucoup trop d’acronymes), on commencera à vous apprendre le vin via les cépages plutôt que par les vignobles, les AOC ou les terroirs.

C'est-à-dire, plutôt que de déguster plusieurs sauvignons d'une seule appellation comme les Pessac-Léognan blancs (ex : Château Haut-Brion mais aussi Haut-Bailly, Pape Clément, Malartic Lagravière, Larrivet Haut-Brion, Smith Haut-Lafitte et bien d'autres) vous dégusterez des sauvignons provenant des quatre coins de la planète : Bordeaux, Loire, de Nouvelle-Zélande, etc.

Un moyen marketing pour simplifier l'apprentissage

Pourquoi cette méthode s'est-elle répandue dans le nouveau monde ? Parce que la plupart des vignobles anglo-saxons ont connu leurs véritables essors économiques dans les années soixante. Ce sont des industries jeunes et leurs régions viticoles n’ont pas plusieurs siècles de réputation comme les nôtres. Du coup, les notions d’appellations sont quasi inexistantes. De plus, leurs consommateurs nationaux sont moins éduqués sur le vin que nous ne le sommes. Et comme il fallait trouver une approche marketing cela est passé par la notion de cépage.

La découverte des goûts

Et je trouve, à titre personnel, cette approche absolument géniale. Parce que toi, derrière ton écran, tu n’as peut-être jamais entendu parler de notion comme les tanins et tu serais bien incapable de sentir l’odeur des hydrocarbures dans le riesling.

Par contre si je te fais goûter un vin issu à 100% du cépage Merlot tu sauras me dire si tu aimes ou non. Quels que soient tes notions de dégustations. Ainsi, lorsque tu retourneras chez ton caviste, si tu lui dis que tu aimes le Merlot il saura que tu aimes les vins de Bordeaux des vignobles de Saint-Emilion/Pomerol et que tu préfères des Bordeaux un peu plus souples que ceux dominés par le Cabernet Sauvignon.

Bref, apprendre à découvrir les cépages c’est avant tout apprendre à découvrir ses goûts en matière de vins.

La limite des différences climatiques

La seule vraie limite de cette approche étant les différences d’expressions climatiques. Et derrière cette phrase un peu barbare se cache une idée très simple. Selon le climat sous lequel il est cultivé un même cépage peut donner deux vins que tout oppose !

Malbecs français et argentins

Deux exemples. Le Malbec cultivé dans le vignoble du Val de Loire, à 50m d’altitude dans une Touraine au climat continental tempéré du nord ouest de la France, n'a rien à voir avec un Malbec cultivé à 2 000 m d’altitude à Salta dans le nord de l’Argentine avec une latitude proche du tropique du Capricorne.

Sauvignon de la Loire et sauvignon du Languedoc

Et en France, un Sauvignon de Pouilly-Fumé, à l'est de la Vallée de la Loire, donnera des vins tendus avec une belle acidité. Alors que le même cépage cultivé dans le Languedoc offrira plutôt des vins ronds et fruités.

Pour terminer, si on utilise au moins 1 300 variétés de cépages dans le monde entier pour faire du vin, seule une petite vingtaine compose (pour l'essentiel) le vignoble français. Donc cette approche par les cépages est tout à fait réalisable chez nous !


Rejoignez le Club 75cl

Chaque vendredi, un concept œnologique et un bon plan pour vous constituer une cave.

Déjà 8361 membres !