Logo transparent

Classement des sites e-commerces de vin

Acheter du vin sur internet, et pourquoi pas ?

Représentant à peu près 10% des ventes aujourd'hui, le marché de la vente de vins sur internet, même s’il devrait à mon sens arriver à une certaine stagnation à terme, continue de grappiller petit à petit des parts de marché à la grande distribution.

Au point même que celle-ci a dû réagir. Soit en propre, je pense notamment aux sites de réservation en ligne des Foires aux Vins, soit via des « marques blanches ». Par exemple, le site grands vins privés appartient au groupe Carrefour.

Je vous propose donc d'être votre guide et de vous éclairer dans cette douce jungle commerciale que sont les internets viticoles. Ainsi, je  commencerai par vous donner quelques pro-tips de bon aloi puis nous finirons par un rapide tour des modèles de ventes. Oui, je sais, ça fait très capital.fr ce que je viens d'écrire.

Mes pro-tips !

A- Attention à l'effet prescripteur !

Le vin est un milieu où l'effet prescripteur est ultra-important. En effet, le vin demande des connaissances (ne serait-ce par exemple que sur les piliers de la dégustation dont nous vous parlions), de l'entraînement et un accompagnement. C'est d'ailleurs toujours mieux de s'initier avec un caviste/sommelier/moustachu.

Ainsi, si vous débutez vous aurez peut-être tendance à vous laisser influencer par des offres venant de sites qui ont pignon sur rue et qui ont une certaine renommée. Ne soyez pas naïfs.

Tous les vins présentés auront bien évidemment « un bouquet d'une incroyable complexité s'ouvrant sur un nez de fruits noirs évoluant vers bla bla bla avec des tanins fondus bla bla équilibre parfait bla bla bla Offre incroyable meilleur rapport prix/plaisir bla bla ». Prenez le temps de vous poser, de fouiller un peu et de comparer les prix ou les avis.

B- Checkez le millésime

C'est un secret de polichinelle, mais fût une époque, un grand site réputé s'est lancé en écoulant les millésimes que personne ne voulait vendre. Pourquoi une telle manœuvre ? Tout simplement parce que cela vous aide ensuite à vous faire bien voir des maisons, qui ne vous oublieront pas quand il faudra vous allouer les meilleures bouteilles des bons millésimes.

Bref, vous trouverez à peu près partout sur le web via une rapide recherche google des tableaux vous indiquant la qualité des millésimes (ex : Le point ou Le Guide Hachette).

Prenez le temps de les consulter. Vous trouverez parfois des offres incroyables sur le millésime 2013. Problème, hormis quelques régions (dont la plus belle de France, qu'est le Beaujolais) qui s'en sont bien sorties, la plupart des vignobles ont connu un très mauvais millésime !

C- Le marché s'est assaini

Il y a une dizaine d'années, la vente de vins c'était un peu la jungle. Entre les petits sites aux interfaces dégueulasses ou « l'affaire 1855 », affaire où pour vous la faire courte, un site réputé a encaissé des millions d'euros de pré-commandes sans jamais les livrer. Les consommateurs ont appris à se méfier des offres vin et le marché en a pâti.

Aujourd'hui, entre la concentration des acteurs et la concurrence accrue, ce genre de voyous n'existe plus. Le marché est redevenu sain.

D- N'ayez pas peur de la livraison !

Attention contenu graphique : Le Drame de Saint-Émilion du 15/07/2014 où 18 000 bouteilles furent lâchement déversées... Crédit photo : sudouest.fr

Le plus gros frein à l'achat vin internet, comme le révélait le dernier baromètre sowine, c'est la peur de la casse. Honnêtement, pour avoir beaucoup commandé via ce canal, j'ai très rarement eu de la casse. La plupart des envois sont effectués dans des cartons avec doubles cannelures, ou des coffres de plastiques (en gros les vins sont protégés par un airbag) ou des coffrets de polystyrènes épais.

Les seules casses que j'ai eu furent sur les box du petit ballon dont les cartons sont un peu light. Mais lors de mes déboires, le service client m'a toujours renvoyé la bouteille brisée, plus en cadeau l'autre bouteille du mois que j'avais déjà bien reçu. Et ça, c'est classe. Et je tenais à le souligner.

Les grands modèles d'offres

A - Les Box

Théoriquement, si tu es lecteur (ou lectrice) de 75cl, ton nouveau média vin préféré, c'est que tu as entre 25-35 piges et que tu cherches à t'initier au vin sans te prendre la tête. Ça tombe bien, les box vins sont là pour toi. Popularisées par Le Petit Ballon, flamboyante start-up du marché rachetée il y a peu par le groupe vente-privé, le site est rapidement devenu l'acteur référent de la box vins et cela grâce à une communication jeune et punchy.

Malgré cela, le marché bouge pas mal. Un nouveau challenger fait pas mal parler de lui actuellement, en l’occurrence le site Pinot Bleu. Site qui s'est spécialisé dans le bio et qui a lancé en avril 2018 sa box spécialisée donc, vous vous en doutez, de vins bios. Quelques mois plus tard Le Petit Ballon lançait à son tour une box bio. Coïncidence ?

Enfin, j'en profite pour vous parler d'une très chouette initiative, celle d'Adrien alias Jus de la Vigne, mais qui s'est fait connaître sur Youtube via le pseudo un « Strasbourgeois dans les vignes » avant de lancer une activité commerciale. Son credo ? Les vins natures. Le gros plus ? Tous les vignerons dont les quilles sont proposées sont présentés en vidéo. Et ça la vidéo, on aime chez 75cl.

  • Les + des boxs : De vraies découvertes. La surprise. Les bouteilles à l'unité.
  • Les – des boxs : La sélection imposée et le prix des frais de ports qui ramenés à la bouteille piquent quand même un brin.

B – La Vente Privée

Alors la vente privée, je ne vais pas vous expliquer le concept, vous le connaissez peut-être même mieux que moi. Je tenais juste à vous présenter les principaux acteurs que sont Ventealapropriete.com et 1jour1vin.com, ainsi bien évidemment que vente-privée.com. Mais faut-il encore présenter ce dernier ? Le gros avantage, c'est le sérieux. Je ne vais pas vous le cacher, j’ai fait mon apprentissage chez Ventealapropriete.com (au moins on ne me taxera pas de publicité déguisée) et avec un duo de sommelier comme Olivier Poussier/Christian Martray, la sélection c'est du solide.

Maintenant, sans faire offense à ses sites, je ne pense pas que toi lecteur (lectrice) de 75cl.co, qui est en train de t'initier, tu en sois la cible. Déjà, la plupart de ses sites vendent par carton de 6. Donc si tu veux débuter, avec une seule référence, tu as bien moins de choix que si tu prenais un carton sélection de six vins différents. De plus, si la cuvée ne te plaît pas, et bien il t'en restera encore cinq ! Oui je sais, je suis plutôt fort en maths.

Ensuite, ne soyons pas naïfs, tous ces sites ont une rentabilité économique, un stock limité à écouler et sont à la recherche d'offres performantes. Du coup, les offres ont parfois tendance à se répéter. C'est triste à dire mais du Guigal/Chapoutier se vendra toujours mieux qu'une petite pépite inconnue dénichée dans une AOP peu réputée comme Irouléguy.

Bref, le jour où tu connaîtras tes goûts et que tu auras de quoi stocker, n'hésite pas à te tourner vers ses adresses. Mais pour l'instant, pense découverte et bouteille à l'unité.

  • Les + des VP : Les prix ultra-canons.
  • Les – des VP : La livraison par 6. Les offres qui ont tendance à se répéter.

C – Les sites catalogues

Alors les sites catalogues, il y en a une pelletée : Vinatis, Wineandco, Lavinia, Cdiscount (2ème vendeur de vins sur internet en France mine de rien). Qu'est ce qui les différencie ? Globalement le prix et les références. Je vous les conseille principalement si vous avez déjà goûté un vin et que vous voulez en recommander un facilement.

Le drame de la distribution de vins en France, c'est qu'avec des milliers de domaines, il n'est pas toujours évident de retrouver LA référence précise sur LE millésime que l'on cherche. Et dans ce cas-là, ces sites sont bien utiles.

  • Les + des catalogues : Les références et le prix.
  • Les – des catalogues : Rien ne les différencie les uns des autres.

D – Très rapidement

Le modèle des Marketplaces a émergé depuis 4/5 ans avec des sites comme les grapes ou le sites des vignerons indépendants. L'idée est de faire le lien direct entre les producteurs et les consommateurs. Du circuit court en somme. L'idée est cool (oui je fatigue niveau vocabulaire là). Mais comme le modèle est proche des sites catalogues je me vois mal vous pondre un pavé dessus.

Enfin je pourrais vous parler des sites d'enchères comme Idealwine ou Ebay. Mais êtes-vous un vieux monsieur de 65 ans qui ne sait plus comment dépenser son argent autrement qu'en mettant 3 000 balles dans un Château Ausone 2005 ? Je ne crois pas.

Mon adresse secrète / mon chouchou :

Le site vins-etonnants.com, ça risque de vous étonner (ha ! ha!) mais bien qu'ancien du métier, je n'avais jamais entendu parler de ce site il y a encore peu ! Grave erreur. Point noir, le site est un peu à la ramasse en termes d'ergonomie et fait un peu internet des années 2000. Mais alors pour le reste : prix hypers honnêtes, des références qu'on ne trouve nulle part ailleurs sur le Net (vraiment j'insiste sur ce point), et une livraison à tarif très doux et avec des vins bien emballés. Du tout bon !


Rejoignez le Club 75cl

Chaque vendredi, un concept œnologique et un bon plan pour vous constituer une cave.

Déjà 8361 membres !